MÉTHODE ABA OU MÉTHODE LOVAAS

Présentation générale

Le traitement ABA (Applied Behaviour Analysis, ou analyse comportementale appliquée), aussi appellé méthode Lovaas est un programme d’intervention précoce pour l’accompagnement des enfants TSA (trouble du spectre autistique). Il vise notamment la modification du comportement de l’enfant afin de lui permettre d’acquérir une autonomie plus large. 

 

D’origine américaine l’analyse comportementale appliquée (ABA) fait partie des recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) pour l’accompagnement des enfants autistes, au même titre que les méthodes Denver et TEACCH. 

Source : compilation de vidéos YouTube (utilisation équitable) - si vous souhaitez supprimer un contenu contactez nous à contact@leneurogroupe.org

Principaux objectifs de la méthode

Il s’agit donc de faciliter l’apprentissage de nouveaux comportements 

  • Les capacités motrices et l’attention

  • Le langage, et même la lecture et l'écriture.

  • Les jeux et activités

La limitation de certains comportements non souhaités d'automutilation et de colère

Spécificités de la méthode

La méthode est basée avant tout sur une observation détaillée du comportement de l’enfant TSA par un psychologue, qui identifie les comportements jugés comme néfastes. 

 

Le psy définit alors le cadre que parents et éducateurs doivent fournir à l'enfant de manière intensive, pour l'aider à progresser dans la parole, le jeu, le contact avec les autres.

Plus concrètement, on va apprendre à l'enfant des petits gestes simples, qui réunis peuvent composer les comportements souhaités. L’enseignement est moins structuré, i.e. moins basé sur la répétition, les habitudes et un même cadre temporel que la méthode TEACCH

 

La méthode doit être menée de façon intensive. Elle nécessite 20 à 30 heures d’implication par semaine et cela pendant plusieurs années (au minimum 2 ou 3 ans). Il faut donc que l’enfant soit accompagné par différentes personnes au quotidien.

 

Le renforcement positif est une des spécificités de la méthode 

“Le renforcement positif, c’est la présentation d’un agent renforçateur immédiatement après l’émission d’un comportement. C’est le fait de présenter cet agent renforçateur qui va augmenter la fréquence d’apparition du comportement.” (voir article détaillé ici)

La méthode part du principe que les enfants TSA n’ont pas une motivation “naturelle” similaire aux autres enfants (pourrait être liée à une différence de sécrétion de neuro-transmetteurs tels que la dopamine) et qu’il faut donc ajouter des renforcements positifs si on veut aider l’enfant à évoluer dans une certaine direction.

A qui s’adresse la méthode ?

ABA fait partie des programmes d’intervention précoce pour les enfants avec autisme. La méthode fonctionne le plus efficacement si l’enfant est pris en charge le plus tôt possible.

Ce qu’en disent les parents

Son coût élevé : la méthode ABA n'est pas remboursée. Les consultations de psychologue et les heures de formations sont entièrement à la charge des parents (lire à ce propos https://www.doctissimo.fr/html/dossiers/autisme/9748-autisme-enfants-prise-charge-itw.htm)

 

La méthode ABA demande un investissement intensif de la part des parents, qui sont souvent obligé de diminuer leur temps de travail pour se consacrer à la formation de l'enfant.

En savoir plus

Le psychologue norvégien et initiateur de la méthode ABA Ivar Lovaas a trouvé un résultat très prometteur lors de sa première expérimentation: 47% des enfants de l'étude qui étaient autistes au départ auraient atteint un niveau de développement intellectuel normal et seraient en mesure d’intégrer des écoles primaires ordinaires. Pourtant, des études plus récentes contestent ce chiffre et montrent que le taux d’insertion au système scolaire normal est plus bas que 47% :https://www.cairn.info/revue-contraste-2011-1-page-297.htm.

 

“Les études convergent pour considérer que l’efficience de l’ABA porte essentiellement sur la cognition, le langage et la diminution des comportements problèmes. L’inclusion scolaire est un résultat plus difficile à produire : les enfants qui y parviennent ne constituent qu’une petite partie de ces derniers.” disent Jean-Claude Maleval , Michel Grollier dans leur article http://www.autistes-et-cliniciens.org/Actualite-de-l-evaluation-de-la-prise-en-charge-des-enfants-autistes

Des remarques ou commentaires ?

Ce travail repose sur une approche collaborative de mise en commun de recherches et de l'expérience des familles.

Si vous avez des remarques, des suggestions de modifications ou corrections ou des précisions à apporter merci de nous en faire part par email à contact@leneurogroupe.org

Contactez-nous

Le Neuro Groupe

6 bd du Général Leclerc

92110 Clichy

Ecole Walt

2 rue Dranem

75011 Paris

Pour être tenu au courant par email