Kinésithérapie spécifique - Le Metayer

Présentation générale

Michel Le Metayer obtient son diplôme d’état de masseur-kinésithérapeute en 1952. Il effectue des recherches sur la rééducation des enfants IMC (Infirmes Moteurs Cérébraux) et développe les Niveaux d’Evolution Motrice. En 1978, il fonde l’APETREIMC (Association Pour l'Education Thérapeutique et la Réadaptation des Enfants Infirmes Moteurs Cérébraux). 

Son livre Rééducation Cérébro-Motrice du Jeune Enfant, Education Thérapeutique est considéré comme la référence dans le milieu de la rééducation neuromotrice des enfants cérébro-lésés et enseignée aux kinésithérapeutes qui se spécialisent pour travailler auprès de ses enfants, via l’Institut de Motricité Cérébrale.

Principaux objectifs de la méthode
  • Améliorer la fonction motrice. Par exemple, le thérapeute guide l’enfant vers la marche en suivant des étapes prédéfinies et codifiées, qui partent des postures les plus basses (tonification du torse, mouvement à quatre pattes, puis marche). Pour cela, notamment au moment des premiers pas, il peut utiliser des accessoires, tels que des attelles.

Spécificités de la méthode

Les niveaux d’évolution motrice ont été déduits des aptitudes motrices observées par M. Le Metayer chez l’homme, qui sont innées et non-vouées à disparaître lorsque l’enfant grandit.

Ces acquisitions motrices sont perturbées chez les enfants IMC, et le rôle du kinésithérapeute est de les rétablir. 

 

Les principales fonctions à acquérir sont : 

  • la fonction posturale, omniprésente dans l’organisation de tout mouvement

  • la fonction anti-gravitaire, qui garantit le soutien, le maintien, le redressement

  • la fonction de locomotion : marche automatique, reptation, retournement

 

Pour l’acquisition de ces fonctions, M. Le Métayer définit 12 niveaux d’évolution motrice (NEM) :

  1. Décubitus dorsal 

  2. Décubitus ventral : position du sphinx 

  3. Retournements : du dos au ventre et du ventre au dos 

  4. Reptation 

  5. Position du lapin (à genoux) : assis sur ses fesses et retenu par ses mains 

  6. A genoux dressés : sans appui des mains 

  7. Assis position plage (position de la petite sirène) : de la position du lapin, glissement du bassin sur le côté 

  8. Assis stable 

  9. Position du chevalier servant 

  10. Position accroupie : avec appui des mains, puis sans appui 

  11. Position de l’ours : en appui sur ses mains et ses pieds, l’enfant lève son bassin vers le haut 

  12. Quatre pattes 

  13. Passage en position debout : souvent à partir de la position du chevalier servant 

  14. Debout avec appui des deux mains 

  15. Debout avec appui d’une seule main 

  16. Debout sans appui 

  17. Marche

 

Lors d’une séance, le thérapeute commence par aider l’enfant à décontracter tous ses muscles. Ensuite, il cherche à stimuler les réflexes de l’enfant suivant son niveau de mobilité. Par exemple, pour un enfant qui ne se déplace pas du tout, il peut utiliser un boudin pour renforcer sa fonction posturale. Lors de l’apprentissage de la marche, l’utilisation d’attelles ou de gouttières pour guider le bon placement des hanches est possible.

A qui s’adresse la méthode ?

Cette méthode s’adresse spécifiquement aux enfants ayant une paralysie cérébrale, une hémiplégie, une hémiparésie, des troubles moteurs d’origine cérébrale..

Témoignages

« En pratique, le succès de cette approche est fortement conditionné par l’implication et le caractère de l’enfant ». (https://enorev.fr/approche-therapeutique/methode-reeducation/)

Des remarques ou commentaires ?

Ce travail repose sur une approche collaborative de mise en commun de recherches et de l'expérience des familles.

Si vous avez des remarques, des suggestions de modifications ou corrections ou des précisions à apporter merci de nous en faire part par email à contact@leneurogroupe.org

Contactez-nous

Le Neuro Groupe

6 bd du Général Leclerc

92110 Clichy

Ecole Walt

2 rue Dranem

75011 Paris

Pour être tenu au courant par email