BIOFEEDBACK MUSCULAIRE:

BRUCKER BIOFEEDBACK, REWELLIO ET SMART FABRICS

Présentation générale

Développée dans les années 70 aux États-Unis, cette méthode est un biofeedback qui se base sur l’électromyographie (EMG), une technique médicale qui enregistre les courants électriques que provoque l’activité musculaire.

 

Des électrodes sont placées sur le muscle déficitaire et mesurent le signal par le cerveau, même en cas d’activité musculaire très faible, afin de permettre au patient de mieux percevoir le mouvement réalisé et d’encourager l’activité musculaire recherchée, grâce au feedback visuel ou auditif.

Source : compilation de vidéos YouTube (utilisation équitable) - si vous souhaitez supprimer un contenu contactez nous à contact@leneurogroupe.org

Principaux objectifs de la méthode

Cette technique permet d’augmenter les signaux entre le cerveau et les muscles et d’ainsi mieux pouvoir le contrôler.

 

L’objectif premier est la diminution des appareillages et l’apprentissage de nouveaux mouvements (usage de la main, position assise ou debout, pouvant aller jusqu’à la marche), grâce à un entraînement musculaire répété et une motivation accrue (même quand les capacités de mouvement sont faibles à l’origine).

Spécificités de la méthode

Brucker Biofeedback

Thérapeutes et patient peuvent visualiser le travail du muscle à travers les courbes reproduites sur l’ordinateur. Un bip les prévient lorsque le muscle est correctement utilisé et les mouvements appropriés. Ainsi, le patient peut mesurer la force de son muscle et la faire progresser en essayant de faire monter la courbe qu’il visualise à l’écran.

 

Il va comprendre quel muscle il faut actionner pour faire des mouvements. Cette méthode ne peut cependant pas se passer d’un entraînement musculaire ultérieur pour acquérir les nouveaux mouvements.     

 

Session de 1 à 4 semaine - 1 à 3 séances de 50min par jour 

Pause 3 mois entre les sessions pour permettre au cerveau de bien intégrer les différents messages.
Fréquence recommandée pour des résultats : 4 sessions par an.

Rewellio (main)
 

Nouveauté : le produit phare de Rewellio est une plateforme d'application, utilisable depuis chez soi,
pour plus de flexibilité et d’indépendance

 

Cependant : initialement pour la thérapie post-AVC des mains, mais peut être utilisé pour les paralysies
cérébrales, hémiparésies
...

 

Le dispositif de biofeedback EMG détectera les activités musculaires mineures qui sont souvent trop
faibles pour déplacer la main ; en transmettant les données à l’application, un patient verra une main
virtuelle entièrement fonctionnelle qui reflète en temps réel le niveau d'activité des muscles ciblés. Le but
de ce concept est de "piéger" le cerveau pour qu'il apprenne quels signaux produisent le bon résultat dans le mouvement. La répétition de ces exercices aide le patient à trouver une certaine utilisation fonctionnelle
de la main, qui devient la base d'autres exercices, comme l'entraînement pour des mouvements plus précis
de la main et des doigts.


Actuellement, on compte deux appareils : le brassard Myo et les capteurs de biosignalsplux EMG-biofeedback.

Smart Fabrics

Nouveauté: un tissu de détection du mouvement qui analysent les intentions de mouvement pour aider à leur réalisation ou qui fournissent une rétroaction sur les positions les plus appropriées à prendre pour accélérer la rééducation. Au stade d’étude pour l’instant. Le tissu est lavable, peu coûteux.

Le marché des textiles médicaux intelligents devrait augmenter de 9,5 % d'ici 2027, selon Global Medical Smart Textile Market Information. Gants seulement adaptés à la taille adulte pour l’instant.

A qui s’adresse la méthode ?

Aux enfants atteints d’une lésion au niveau du système nerveux central (séquelles au niveau du cerveau, de la moelle épinière ou du tronc cérébral, paralysie cérébrale …). A partir de 6 ans.


Elle est complémentaire à toute autre forme de rééducation (kinésithérapie, ergothérapie…)

Ce qu’en disent les parents

Cas de Valentin : En tout juste un an, il arrive à se tenir debout (voir vidéo)

« Je n’ai jamais vu Valentin travailler avec autant de coeur à l’ouvrage, dans le rire et le dépassement de soi. Il a augmenté la qualité de ses signaux entre ses muscles et le cerveau. Il a découvert ses abdos et ses fessiers. Il tient complètement sa tête, son tronc a gagné en stabilité et il est de plus en plus courageux… »  

Bémol : le prix

 

https://www.facebook.com/bruckerbiofeedbackmiami/

Références scientifiques

Brucker Biofeedback 

« Les résultats suggèrent l'efficacité du biofeedback pour augmenter les réponses EMG volontaires chez les patients souffrant de lésions médullaires à long terme »


https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8607736

 

« Des études sur le biofeedback EMG ont indiqué que les patients qui souffrent de déficits sensorimoteurs peuvent contrôler volontairement l'activation d'un seul muscle et devenir plus conscients de leur propre signal EMG. Les mécanismes neurologiques qui sous-tendent l'efficacité de l'entraînement du biofeedback ne sont toutefois pas clairs. Une formation continue pourrait établir de nouveaux engrammes sensoriels et aider les patients à accomplir des tâches sans rétroaction. Dans l'ensemble, le biofeedback peut améliorer la plasticité neurale en engageant des intrants sensoriels auxiliaires, ce qui en fait un outil plausible pour la neuro-réadaptation. »

 

« L'effet global de ce type d'entraînement par rétroaction biologique sur la récupération motrice n'est toutefois pas uniforme. Schleenbaker et Mainous ont montré un effet statistiquement significatif du biofeedback EMG, alors que les autres études ont conclu que peu, voire aucune amélioration ne pouvait être définitivement déterminée. »

 

«  La thérapie par biofeedback EMG statique peut donc n'avoir que des effets spécifiques et limités sur la récupération de la fonction motrice. »

 

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1550406/

Etude qui détaille les cas pour lesquels cette méthode est plus performante que d’autres :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3687555/`

Smart Fabrics

Février 2019, Séoul National University: Pour aider à mouvoir ses mains (lésions de la moelle épinière, accident vasculaire cérébral ou paralysie cérébrale)

Dispositif robotique souple et portable, aide à saisir et à libérer des objets (prototype)

En recevant les données d'une caméra montée sur les lunettes de l'utilisateur, l'algorithme d'apprentissage machine peut prédire ce que cette personne tente de faire et demander au dispositif robotique souple de l'aider de façon appropriée. Le système comprend également un ordinateur pour permettre à l'algorithme d'apprentissage machine de fonctionner et un module de commande pour aider à déplacer le robot manuel. Les chercheurs aimeraient miniaturiser le système actuel pour qu'il puisse être facilement transporté par un patient.

 

https://www.medgadget.com/2019/02/machine-learning-powered-wearable-soft-robot-for-patients-with-limited-hand-mobility.html
 

Octobre 2019, Wyss Institute de Harvard: aider à mouvoir ses mains 

Gant robotique souple et solide qui aide à rétablir la fonction de la main. Stade de l’étude seulement.

Le contrôleur qui alimente le gant est suffisamment petit pour être fixé à la ceinture de l'utilisateur.

 

https://www.medgadget.com/2019/10/soft-robotic-glove-for-hand-grasp-rehab.html

Des remarques ou commentaires ?

Ce travail repose sur une approche collaborative de mise en commun de recherches et de l'expérience des familles.

Si vous avez des remarques, des suggestions de modifications ou corrections ou des précisions à apporter merci de nous en faire part par email à contact@leneurogroupe.org

Contactez-nous

Le Neuro Groupe

6 bd du Général Leclerc

92110 Clichy

Pour être tenu au courant par email