Fasciathérapie

Présentation générale

La fasciathérapie a été créée en France dans les années 1980. Elle trouve son origine dans l’ostéopathie fonctionnelle (l’objectif est de favoriser l’auto-guérison, et requiert donc une participation active du patient, qui aidera le praticien par sa respiration, des mouvements de corps et d’articulations) et repose sur l’idée qu’il existe un mouvement interne au corps. La fasciathérapie considère que le cause de la maladie se trouve dans les fascias, membranes enveloppant ou recouvrant une structure anatomique.

Principaux objectifs de la méthode

Les fascias sont une enveloppe malléable recouvrant les muscles, les os, les artères et les organes. Ils servent de socle au corps humain, puisqu’ils lui assurent une continuité. Lors de traumatismes ou de dysfonctionnements de l’organisme, les fascias ont tendance à se rétracter et à perdre de leur élasticité, ce qui peut entraîner une dégradation de la vascularisation et provoquer des douleurs aiguës, des crampes musculaires, des douleurs digestives, des maux de tête, des névralgies… 

Par le toucher et la communication sur le ressenti du patient, le thérapeute est en mesure de réguler ces tensions et de rétablir un équilibre d’auto-guérison.

Spécificités de la méthode

Le toucher est au cœur de la méthode. Lors d’une séance, le thérapeute exerce de légères pressions sur le corps du patient. Différentes méthodes existent en termes de pressions, plus ou moins profondes, plus ou moins ciblées sur certains endroits du corps. A cette approche manuelle s’ajoutent une approche introspective et une approche verbale. Le patient apprend avec le thérapeute à mieux se connaître lui-même et à mieux connaître son corps. L’objectif pour le patient est de mieux percevoir les relations entre son corps, son psychisme et son environnement. Le thérapeute est à la base de la méthode, mais le patient en est au centre. 

Une séance dure en moyenne entre 45 minutes et une heure. Dans le cadre d’une maladie chronique, le patient nécessitera des séances régulières. 

A qui s’adresse la méthode ?

La fasciathérapie s’adresse aux personnes souffrant de douleurs aiguës ou chroniques, de mal-être, de stress. Elle intervient chez les patients souffrant de névralgies, de migraines, ayant subi des traumatismes. Enfin, la fasciathérapie est adaptée à tous les âges car elle est douce, et donc tout particulièrement aux enfants et aux nourrissons.

Témoignages

Les patients sont parfois interloqués par la méthode. La main apposée sur le corps semble être immobile. C’est par la communication avec le patient, et par l’expression de son ressenti, que les déblocages peuvent se faire. Néanmoins, fatigue et courbatures peuvent être des effets secondaires de la fasciathérapie.

Références scientifiques

http://www.mainslibres.ch/pdf/sommaire2016Resumes/dupuis_ML_1_2016.pdf

« Dans la prise en charge des pathologies douloureuses chroniques, l’aspect relationnel et qualitatif du toucher prend toute sa place et permet d’intervenir sur les comorbidités psychologiques. »

« Prendre en compte le fascia comme une structure clef du corps humain permet une nouvelle approche de la physiopathologie de la fibromyalgie et de nouvelles stratégies thérapeutiques, principalement manuelles. »

Des remarques ou commentaires ?

Ce travail repose sur une approche collaborative de mise en commun de recherches et de l'expérience des familles.

Si vous avez des remarques, des suggestions de modifications ou corrections ou des précisions à apporter merci de nous en faire part par email à contact@leneurogroupe.org

Contactez-nous

Le Neuro Groupe

6 bd du Général Leclerc

92110 Clichy

Pour être tenu au courant par email