Intégration des réflexes : RMTi, MNRI, IMP

Présentation générale

Les réflexes archaïques sont des réflexes, ou mouvements automatiques involontaires. La persistance des réflexes au-delà d'un certain âge peut être le signe d'un trouble du développement. Les réflexes primaires sont essentiellement contrôlés par le tronc cérébral puisqu’à la naissance, la maturation du système nerveux central demeure inachevée et la myélinisation présente se fait initialement dans les voies sous-corticales. Ultérieurement, cette myélinisation atteindra les voies cortico-spinales (cortex cérébral) qui assureront l’intégration progressive des réflexes primaires et le contrôle volontaire des mouvements. Un trouble de développement ou une lésion au niveau du système nerveux (ex : paralysie cérébrale, traumatisme crânien cérébral, accident vasculaire cérébral, démence, etc.) peut entraîner la persistance des réflexes primaires ou la réémergence de ceux-ci ainsi que la perturbation de l’acquisition du contrôle moteur et des réactions posturales qui influencent le niveau de fonctionnement et d’autonomie de la personne dans ses activités de la vie quotidiennes. (source : wikipédia, voir la fiche wikipédia pour plus de détail sur les réflexes)

 

Il existe plusieurs méthodes d'intégration des réflexes (RMTi, MNRI, IMP notamment).

Rythmic Movement Training Intégration (RMTi)

Le RMTi a été élaborée dans les années 1970 par Kerstin Linde, une spécialiste suédoise du mouvement qui travaille auprès d’enfants et d’adultes atteints de problèmes neurologiques. Elle a étudié le rôle des mouvements spontanés du bébé à différents stades de son développement depuis la période in-utéro et durant la première année de sa vie. 

Le Dr Harald Blomberg, psychiatre suédois, approfondit ensuite ses études sur le rôle du mouvement dans le développement, ainsi que les conséquences sur l’apprentissage, les émotions et le comportement. Moira Dempsey, spécialisée dans l’éducation et le mouvement et le Dr Blomberg formalisent la méthode dans un livre sur le RMT® : « Movements that Heal ».

 

Masgutova Neurosensorimotor Reflex Integration (MNRI) 

La méthode MNRI® a été élaborée par le Dr Svetlana Masgutova qui mène, depuis 1989, des recherches sur les mouvements primaires et leurs influences sur le développement et l’apprentissage.

Son travail se centre sur les concepts de développement et d’intégration des réflexes archaïques afin de rétablir le processus neuro-sensorimoteur, de faciliter l’apprentissage et de développer l’équilibre émotionnel.

 

Intégration Motrice Primordiale (IMP) 

L'IMP permet d'identifier et d'intégrer des réflexes et réactions non-intégrés à l'aide de mouvements et de procédures de remodelage simples et aisés à pratiquer seul ou à l'aide d'un partenaire. 

L'effet pourra être visible à différents niveaux (physique : coordination et posture ; cognitif : apprentissage et réflexion ; émotionnel, relationnel...).

L’IMP est né de la synthèse de différentes approches, notamment le Brain gym et d’autres méthodes pour enfants présentant des troubles DYS notamment. 

Source : compilation de vidéos YouTube (utilisation équitable) - si vous souhaitez supprimer un contenu contactez nous à contact@leneurogroupe.org

Principaux objectifs de la méthode

L’objectif est l’intégration des réflexes persistants : 

  • Les réflexes primitifs s’apparentent à des programmes de mouvements automatiques, communs à l’espèce humaine. Ils sont déclenchés par des stimuli sensoriels spécifiques. Leur rôle : protection et survie,  connexions cérébrales, intégration sensorielle et développement moteur dans le champ gravitationnel.

  • Leur évolution connaît 3 stades : une phase d’émergence, une phase d’activation et une phase d’intégration. Si cette évolution est entravée, vont s’ensuivre des déficits posturaux, des troubles d’apprentissage et comportementaux

 

Réintégrer un réflexe signifie le remettre à sa place en l’inhibant. Il ne sera plus actif dans la vie de tous les jours, mais uniquement là pour resurgir en cas de besoin.

Spécificités de la méthode

RMTi (Rhythmic Movement Training International) explore le rôle des mouvements de développement naturel des bébés à différents stades de développement:

  • Avant la naissance

  • Les six premiers mois après la naissance

  • Quand ils se lèvent sur les mains et les genoux

  • Quand ils apprennent à marcher

  • Ces mouvements sont cruciaux pour établir les bases de la croissance du réseau neuronal et de la myélinisation dans le cerveau. Ils sont également importants pour établir le contrôle de la tête, le tonus musculaire et la posture, et sont la base des fonctions cérébrales émotionnelles et cognitives.L

  • 'entraînement rythmique est un programme d'intégration des réflexes basé sur le mouvement, infantile ou néonatal, qui utilise des mouvements de développement, une pression isométrique douce et la conscience de soi 

  • Le praticien commence par évaluer les réflexes actifs, puis propose une série d'activités pour aider le système à passer d'une posture stressée à un mouvement plus naturel et plus facile. 

  • La séance avec le praticien consiste à enseigner aux parents les mouvements à réaliser avec leur enfant. Les parents pratiquent ensuite à la maison, à raison de 15 à 30min/jour. Une séance par mois avec le praticien permet d'évaluer les progrès et définir le programme du prochain mois.

  • Les mouvements de RMTi sont basés sur la reproduction des mouvements que les bébés font naturellement. Dans les sessions de RMTi, le praticiens utilise ces mouvements (réalisés de manière passive ou active) pour intégrer les réflexes afin que l'apprentissage, la communication, le comportement, le bien-être émotionnel et général puissent avoir l'opportunité d'être accessibles et développés.

MNRI

  • Les techniques MNRI® permettent de restaurer le développement neurosensorimoteur pour assurer l’intégration :

  • Des mouvements primaires.

  • Des systèmes de coordination.

  • Des réflexes archaïques.

  •  

  • Les exercices d’intégration des réflexes peuvent se pratiquer de trois manières :

  • De manière passive : la personne reçoit le stimulus qui active les modalités sensorielles et proprioceptives.

  • De manière active par le praticien : le praticien applique une pression isométrique et invite la personne à résister à cette pression pour activer les modalités sensori-motrices d’un patron réflexe.

  • De manière active par la personne : la personne applique une pression contre les mains du praticien pour renforcer les modalités sensori-motrices et éveiller la conscience kinesthésique.

IMP 

  • La séance se passe en trois temps :

  • 1. Identifier nos mouvements et réflexes primordiaux non-intégrés.

  • 2. Remodeler (intégrer) les mouvements et réflexes primordiaux qui ont besoin de l'être.

  • 3. Vous repartez avec un ou quelques mouvements à faire 5 à 10 minutes par jours le temps que le travail s'intègre.

A qui s’adresse la méthode ?
  • TDA / TDAH, TSA, troubles comportementaux et émotionnels

  • Personnes atteintes de troubles DYS, de troubles du comportement, de troubles de l’attention, d’hyperactivité, de troubles autistiques, et de tous troubles liés à l’apprentissage en général.

Ce qu’en disent les parents

RMTi :

 

Papa de Sophie (9 ans) : 

«  … Sophie a semblé plus apaisée et surtout, elle a repris contact avec le monde. Elle a en particulier commencé à s’intéresser à son entourage. »

Références scientifiques

Primitive Reflexes and Attention-Deficit/Hyperactivity Disorder: Developmental Origins of Classroom Dysfunction - Myra Taylor, Stephen Houghton and Elaine Chapman - The University of Western Australia – International Journal of Special Education 2004, Vol 19, No1

Reflexes Gone Astray in Autism - Philip Teitelbaum, Osnat B. Teitelbaum, Joshua Fryman, and Ralph Maurer

Rhythm, movement, and autism: using rhythmic rehabilitation research as a model for autism - Michelle W. Hardy and A. Blythe LaGasse - Frontiers in Integrative Neuroscience www.frontiersin.org March 2013 Volume 7 Article 19 

Movement analysis in infancy may by useful for early diagnosis of autism - Philip Teitelbaum, Osnat B. Teitelbaum, Joshua Fryman, and Ralph Maurer

Retained Primitive Reflexes and ADHD in Children - Jana Konicarova and Petr Bob - Activitas Nervosa Superior 2012, 54, No. 3-4

Principles of Dissolution and Primitive Reflexes in ADHD - Jana Konicarova & Petr Bob - Activitas Nervosa Superior 2013, 55, No. 1-2

Persisting primitive reflexes in medication-naive girls with attention-deficit and hyperactivity disorderPersisting primitive reflexes in medication-naive girls with attention-deficit and hyperactivity disorder - Jana Kornicarova, Petr Bob, Jiri Raboch (Neuropsychiatric Disease and Treatment 19 September 2013)

Primary reflex persistence in children with reading difficulties (dyslexia): A cross-sectional study. - McPhillips M, Jordan-Black J-A. - Neuropsychologia 2007; 45: 748-754

The effect of social disadvantage on motor development in young children: a comparative study. - McPhillips M, Jordan-Black J-A. - Journal of Child Psychology and Psychiatry 2007; 48(12): 1214-1222

The effects of the Primary Movement programme on the academic performance of children attending ordinary primary school. - Jordan-Black J-A. - Journal of Research in Special Educational Needs 2005; 5(3): 101-111

Prevalence of persistent primary reflexes and motor problems in children with reading difficulties - McPhillips M, Sheehy N. - Dyslexia 2004; 10(4): 316-338

Effects of replicating primary-reflex movements on specific reading difficulties in children. - McPhillips M, Hepper PG, Mulhern G. - Lancet 2000; 355: 537-541

The Grasp Reflex and Moro Reflex in Infants: Hierarchy of Primitive Reflex Responses - Yasuyuki Futagi, Yasuhisa Toribe, and Yasuhiro Suzuki Department of Pediatric Neurology, Osaka Medical Center and Research Institute for Maternal and Child Health, 840 Murodo-cho, Izumi, Osaka 594-1101, Japan

Journal of Abnormal Child Psychology, Vol. 31, No. 4, August 2003, pp. 359–370 

Motor deficits in children with autism spectrum disorder: a cross-syndrome study.Motor deficits in children with autism spectrum disorder: a cross-syndrome study. Autism research., 7 (6). pp. 664-676. McPhillips, M. and Finlay, J. and Bejerot, S. and Hanley, M. (2014)

Primitive Reflexes and Postural Reactions in the Neurodevelopmental ExaminationPrimitive Reflexes and Postural Reactions in the Neurodevelopmental Examination Dimitrios I. Zafeiriou, MD, PhD - Pediatr Neurol. 2004 Jul;31(1):1-8

Des remarques ou commentaires ?

Ce travail repose sur une approche collaborative de mise en commun de recherches et de l'expérience des familles.

Si vous avez des remarques, des suggestions de modifications ou corrections ou des précisions à apporter merci de nous en faire part par email à contact@leneurogroupe.org

Contactez-nous

Le Neuro Groupe

6 bd du Général Leclerc

92110 Clichy

Ecole Walt

2 rue Dranem

75011 Paris

Pour être tenu au courant par email