Anat Baniel Method Neuromovement

Présentation générale

Anat Baniel a une formation scientifique et médicale, et est docteur en psychologie. Elle est formée par Moshe Feldenkraïs dans les années 1970, et développe sa propre pratique aux Etats-Unis dans les années 1980 : le NeuroMouvement. Sa méthode est basée sur la méthode Feldenkrais (voir fiche Feldenkrais), Anat Baniel ayant été l'une de ses plus proches collaboratrices.

 

Anat Baniel a fondé son centre en Californie et ses formations de praticiens, fondée sur la méthode Feldenkrais et enrichie par sa grande expérience personnelle avec les enfants atypiques d’une part et d’autre part par sa formation en psychologie et par les connaissances actuelles en neurosciences (avec une collaboration notamment avec le Pr. M Merzenich, UCSF).

 

La méthode ABM est particulièrement axée sur les enfants ayant des troubles neurodevelopementaux, avec une grande partie du cursus de formation dédié au travail avec les enfants.

Principaux objectifs de la méthode
  • Motricité: perception complète de son image corporelle, amélioration de la facilité de mouvement (permettant l'accès à l'acquisition suivante)

  • Cognitif: créer du sens dans l'expérience vécue

  • Aider le cerveau à créer de la différentiation "l'intelligence, c'est la perception des différences" (différences sensorielles, visuo-spatiale...), 


Voir aussi fiche Feldenkrais (des objectifs en grande partie communs)

Spécificités de la méthode

Les “9 essentiels” sont les 9 principes fondateurs qui résument les spécificités de la méthode :

  1. Attention : Porter son attention sur ce que l’on ressent pendant le mouvement pour développer la capacité d’apprentissage

  2. Lenteur : Ralentir est le meilleur moyen d’apprendre et de dépasser ses limitations. Seul le mouvement automatique est possible dans la vitesse

  3. Variation : Introduire des variations dans tout ce que l’on fait apporte une pluralité d’expériences au cerveau et l’aide à sélectionner lui même ce qui fonctionne

  4. Subtilité: Réduire la force et rechercher au contraire les plus petits mouvements, qui permettent plus facilement d’appréhender les différences

  5. Enthousiasme: le cerveau est conçu pour enregistrer ce qu’il est fait avec enthousiasme et ce qui est perçu comme bon pour lui

  6. Flexibilité: Plutôt que se concentrer sur l’objectif, se montrer ouvert aux possibilités, saisir les opportunités, toujours partir des capacités actuelles (et non de ce qu’on souhaiterait atteindre)

  7. Eveil: Allumer le bouton d’”apprentissage” dans tout ce que l’on fait, ressent ou perçoit, y compris les situations quotidiennes, éviter les automatismes qui n’offrent pas de potentiel d’apprentissage

  8. Imagination: Imaginer un geste, inventer des solutions à un problème, l’imagination des enfants est précieuse et stimule l’activité du cerveau et l’apprentissage

  9. Conscience: La présence de l’enfant dans le mouvement, sa conscience, lui permettent de s’observer lui même et de comprendre ce qu’il est en train de faire et d’apprendre

 

Ces 9 principes sont utilisés par le praticiens lors des séances individuelles mais sont aussi enseignés aux parents pour qu’ils accompagnent au mieux leur enfants dans la vie quotidienne (voir le livre “La méthode Anat Baniel”, ie “Kids beyond limit”, d’Anat Baniel).

 

 

 

 

 

 

 

“Movement Is the Language of the Brain.” Anat Baniel

 

A travers le mouvement, l’enfant augmente son attention consciente et réalise des expériences kinesthésiques non verbales : son cerveau est alors en mesure, après les avoir expérimentés, de sélectionner les mouvements, appuis, postures les plus fonctionnels et efficaces. L’enfant se crée une image de lui-même plus complète.

 

Les leçons ont lieu lors de sessions intensives, généralement 6 à 10 séances sur une semaine. 

A qui s’adresse la méthode ?

La méthode Anat Baniel s’adresse aux enfants qui ont des troubles moteurs ou cognitifs, notamment paralysie cérébrale, hémiplégie, hémiparésie, des troubles autistiques, des troubles d’intégration sensorielle, des troubles de la communication et du langage, trisomie…

Ce qu’en disent les parents

“On a commencé quand Raphaël avait 3 mois et on a vu les progrès très vite, il a appris à se retourner, à tourner la tête autant des deux côtés. Aujourd’hui, il utilise autant les 2 côtés de son corps et il a marché à 16 mois”

“Nous venons de loin, à chaque vacances scolaires car à chaque fois Tom réalise beaucoup de progrès au niveau de la marche et du langage. Depuis qu’il a commencé il y a 2 ans, son comportement a beaucoup changé, il a beaucoup moins d’agressivité”

“Pierre a fait d’énorme progrès avec cette méthode, il a commencé à 4 ans, l’orthophonie ne lui convenait pas, il ne parlait pas. Après une semaine de stage, il y avait une nette évolution, les progrès des deux dernières années ont été immense, il parle 2 langues et son comportement avec les autres s’est transformé”

Références scientifiques
Des remarques ou commentaires ?

Ce travail repose sur une approche collaborative de mise en commun de recherches et de l'expérience des familles.

Si vous avez des remarques, des suggestions de modifications ou corrections ou des précisions à apporter merci de nous en faire part par email à contact@leneurogroupe.org

Contactez-nous

Le Neuro Groupe

6 bd du Général Leclerc

92110 Clichy

Pour être tenu au courant par email