Stimulation par le mouvement et la musique filtrée : Tomatis, Neurologic music therapy, Integrated Listening system

Présentation générale

Tomatis 

Méthode développée par Alfred Tomatis dans les années 1980. Il y a 2000 praticiens dans le monde. Il s’agit d’une stimulation neurosensorielle par l'écoute (programmes de musiques et de voix modifiés) dans le but de capter l’attention du cerveau et développer les facultés motrices, émotionnelles et cognitives. 

 

iLS 

Integrated Listening a été fondée à Denver, aux Etats-Unis en 2007. Il s'agit d'une société de neurotechnologie qui intégre musique, mouvements et exercices de langage dans le but d'améliorer la fonction cérébrale.

Elle s'inspire de la méthode Tomatis et y associe des exercices de mouvements qui stimulent simultanément les différents systèmes sensoriels (notamment visuel et vestibulaire) afin d'améliorer les fonctions sensori-motrices qui, si elles sont fragiles, perturbent souvent les autres apprentissages.

 

Neurologic music therapy 

Les dernières recherches en neurosciences montrent les effets d’un entrainement musical sur le cerveau. Elle peut donc être utiliser en tant qu’entrainement cognitif, sensorimoteur et langagier pour des patients (enfants, adolescents, adultes) souffrant de troubles neurologiques.

Principaux objectifs de la méthode

Tomatis 

Amélioration de l'écoute : Tomatis distingue le processus d’écoute de celui d’entendre (entendre étant un processus passif, écouter un processus actif et volontaire). 

Pour Tomatis, l’entraînement de la fonction d’écoute est important pour optimiser les apprentissages, les capacités langagières, le discours, la voix, la coordination et le rythme.

 

iLS  

La méthode iLs intègre de la musique filtrée (musique classique, filtrée sur certaines bandes de fréquences correspondant à la stimulation souhaitée) avec un casque qui permet d'écouter de la musique (par les oreilles et par conduction osseuse), des exercices de mouvement et de langage dans le but d'améliorer le fonctionnement cérébral, notamment le processus auditif (mais qui influencerait plus largement les aires motrices et cognitive).

Résultats visés : 

  • Intégration sensorielle: faciliter le traitement de stimulation auditives

  • Auto-régulation, régulation des émotions: aide à réguler l'état physique et émotionnel, favorise la confiance, la sociabilisation

  • Langage & cognitif: améliore la compréhension, le langage, la lecture et les fonctions exécutives supérieures

 

Neurologic music therapy 

Le musicothérapeute facilite l’exploration, l’expression de soi et la communication non verbale du client par l’intermédiaire de la musique.  L’interaction musicale avec le thérapeute l’amène à découvrir des éléments sur lui-même, puis à extérioriser, organiser et réintégrer ses pensées et ses sentiments.

Spécificités de la méthode

Tomatis 

En moyenne, 1h/jour d'écoute de musique transformée - pendant 1 à 2 semaines / à répéter en moyenne 3 fois

Programme adapté au besoins individuels, déterminés par un test d'écoute de 60-90min

 

Préalable : Test d'écoute qui permet d'identifier les capacités d'écoute actuelles et les améliorations nécessaires

Ecoute quotidienne pendant 2h de supports sonores (musique de Mozart, chants grégoriens, valse, voix maternelle, comptines, etc..) qui sont transformés par l’ « Oreille électronique » (un appareil de gymnastique de l’écoute), qui va filtrer les sons et stimuler ainsi l’écoute à travers la conduction aérienne (écouteurs) et la conduction osseuse du son (conduction des sons par les os du crâne).

 

L’oreille électronique

C'est un appareil de gymnastique de l’écoute, qui va filtrer les sons et stimuler ainsi l’écoute à travers la conduction aérienne (conduction du son par l'air grâce à des écouteurs) et la conduction osseuse du son (conduction des sons au travers des os du crâne). 

Fonctionnement: lorsque le son a une amplitude inférieure à un certain niveau, les basses fréquences sont amplifiées alors que les fréquences moyennes et élevées sont filtrées. Cela se produit sur le canal 1 de l'Oreille Électronique. En revanche, lorsque l'amplitude augmente juste au-dessus d’un point de bascule, les fréquences basses sont supprimées tandis que le reste du spectre de fréquence est amplifié. Cela se produit sur le canal 2. L'oreille électronique contient également des mécanismes pouvant établir un délai entre la conduction osseuse et aérienne du son. Le passage d’un canal à un autre peut être retardé sur la conduction aérienne. 

Résultat: entraîne la musculature de l'oreille moyenne qui va réguler la tension tympanique et favoriser une écoute optimale des sons et une meilleure perception des différentes fréquence par le cerveau

 

iLS  

Les programmes d'iLs durent généralement de 30 à 60 minutes et sont effectués 2 à 5 fois par semaine. Chaque séance se compose de quatre pistes de musique de 15min combinées avec des activités de mouvement (à réaliser de préférence au début), puis d'une écoute seule au calme. (une session peut être réalisée en 2 fois).

 

Il existe différents programmes selon l’objectif recherché / les difficultés de l’enfant : 

  1. Programme sensoriel et moteur (60 séances)

  2. Programme de concentration et d'attention (40 séances)

  3. Programme de lecture et de traitement auditif (40 séances)

  4. Programmes de performances optimales I et II (deux versions, 24 sessions chacune)

  5. Programme de régulation émotionnelle & relaxation (avec ou sans chant) 10 séances

Chaque programme contient le spectre complet de fréquences sonores de l'ouïe humaine (20-20 000 Hz.), mais la durée de chaque bande de fréquence varie selon les programme, afin de mettre l’accent sur certaines plus que d’autres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par exemple, un enfant ayant un problème de lecture ou des difficultés de langage peut écouter des morceaux de musique spécifiques qui mettent l'accent sur ce qu'on appelle la “zone de fréquence langue”, 750-4 000 Hz, pour améliorer la perception et la discrimination des sons du langage nécessaires à décodage et conscience phonémique. Ces compétences sont essentielles pour la maîtrise de la lecture.

 

Le programme peut être réalisés facilement à la maison (avec ou sans supervision par un thérapeute), mais exigent une certaine rigueur.

L'ILs est possible chez les bébés, la durée est bien entendu adaptée à l'age de l'enfant 

 

Les exercices de mouvement comprennent une combinaison d'équilibre, de renforcement visuel et d'activités autorégulatrices

  • Le programme comprend une combinaison d'activités pour améliorer la coordination œil-main, en traversant la ligne médiane, l'équilibre et le suivi visuel.

  • Il existe un programme dit "développement initial" pour ceux qui doivent développer des compétences motrices simples. L'objectif de ces activités est de renforcer les muscles, le centre du corps, la posture, le contrôle et la stabilité, la coordination motrice, ainsi que le suivi visuel de base. Selon le stade de développement, ils peuvent être réalisés allongé, assis sur la planche d'équilibre ou debout sur la planche d'équilibre avec support et simple tâches de suivi visuel. 

  • Progressivement, les mouvement se complexifient, comprennent une combinaison d'activités multisensorielles et des activités cognitives (ex. calcul) sont également intégrées pour créer un environnement plus complexe

 

Neurologic music therapy : 

 

Le thérapeute peut recourir à la musique dite « réceptive », soit l’écoute de musique enregistrée, suivie ou non de discussion/verbalisation, éventuellement associée à un autre médium (dessin, danse, etc.) ou d’autres techniques (visualisation, par exemple).

 

Le plus souvent il y a une certaine verbalisation, en fonction du patient, de sa pathologie, de son âge 

 

Les séances peuvent être individuelles ou collectives et durent rarement moins de 15 minutes (avec les tout-petits par exemple), rarement plus de 2 heures (avec les grands groupes). Les séances individuelles durent en moyenne 30 à 60 minutes. 

A qui s’adresse la méthode ?
  • Patients atteints de troubles du  langage (ex. aphasie), maladie de Parkinson, maladie d’Alzheimer, Huntington, AVC, traumas craniens, paralysie cérébrale ainsi que d’autres pathologies neurologiques susceptibles d’affecter la cognition, la communication ou le mouvement (ex. dystrophie musculaire, sclérose en plaques…).

Témoignages

Tomatis : 

 

Nombreux forums sur lesquels trouver des témoignages : 

 

https://www.apedys.org/federation-anapedys-forum/methodes-non-reconnues-par-la-communaute-scientifique__10/temoignage-concernant-la-methode-tomatis__2429/

 

https://famille.aufeminin.com/forum/la-methode-tomatis-fd112346

 

« Je voudrais apporter un témoignage concernant la méthode Tomatis.

Après beaucoup, beaucoup d'hésitation, car en effet le coût est non négligeable, nous avons passé le pas et Marceau a fait une première cession d'écoute de 30 heures avant les vacances de Noël.

Et bien, nous sommes assez estomaqués des progrès et la maîtresse aussi d'ailleurs.

 

Marceau est nettement plus calme, à la maison comme à l'école, la maîtresse m'a mis un mot dans le cahier en me disant qu'il est beaucoup plus réceptif, qu'il comprend mieux ce qu'on attend de lui, qu'il est beaucoup attentionné en classe.  »

 

« Mon fils de 9 ans vient de suivre la méthode Tomatis. J'étais très sceptique au départ, très méfiante (j'avais peur d'un coté secte) et j'ai même failli arrêter à plusieurs reprises en cours de traitement. Cela demande beaucoup de temps et de l'investissement aussi bien du coté des parents que de l'enfant. Je suis très heureuse d'avoir tenu bon. Il avait des difficultés scolaires, de concentration, semblait toujours être sur un nuage. Le test préliminaire de Tomatis a mis en évidence qu'il avait un problème d'écoute. Après deux séries de séances ( 20 X 2 heures d'écoute de Mozart et de chants Grégoriens tout de même....) les résultats sont impressionnants. Il est plus attentif, impliqué, concentré et ses résultats scolaires se sont nettement améliorés. Une troisième et dernière série de séances est prévue pour cet automne, je suis soulagée et enthousiaste. Attention toutefois à bien choisir son centre (j'ai choisi celui de Rolle), certains vous proposent des résultats faciles et rapides, voir même de faire la méthode depuis la maison. Il n'y a rien de facile ni de rapide, il faut s'investir, cela prend du temps, c'est un sacrifice pour les parents, mais un beau cadeau pour l'enfant. Le jeu en vaut la chandelle ! »

 

Neurologic music therapy : 

 

Corinne Villegas est la maman d’Hugo, 11 ans, porteur de troubles envahissants du développement et d’un retard psychomoteur. « Hugo est en IME. Toute la semaine, on lui demande beaucoup d’investissement. Or, nous souhaitions lui apporter la possibilité de lâcher prise et d’accéder à un bien-être. Depuis janvier, une musicothérapeute vient à la maison, tous les jeudis, pendant une demi-heure. On sent qu’il se détend et prend du plaisir, car il en parle beaucoup. Il chante Couleur café de Gainsbourg sous la douche et prend facilement la guitare pour en jouer. Certes, c’est encore un peu tôt, mais nous espérons que cela servira aussi à améliorer sa capacité à communiquer. »

Références scientifiques

Tomatis : 

 

« The Tomatis Method and the Genesis of Listening » par Timothy M. Gilmor 

 

https://www.semanticscholar.org/paper/The-Tomatis-Method-and-the-Genesis-of-Listening-Gilmor/7e2c97661aabca5f7160e3af6cd991967c75c526

 

L’étude a demontré trois éléments : 

  1. La méthode Tomatis permet une amélioration de la communication (compréhension et expression) grâce aux sons provoquant la réaction de l’oreille interne. 

  2. Il y a une amélioration de la concentration et des capacités cognitives, en raison des récepteurs sensoriels Corti qui sont réactifs aux sons de haute fréquence. 

  3. Il y a une amélioration du bien être émotionnel des patients grâce à la stimulation rappelant la vie prénatale. 


 

Neurologic music system : 

 

« Neurologic music therapy: The beneficial effects of music making on neurorehabilitation » de Altenmuller et Schlaug

 

https://www.semanticscholar.org/paper/Neurologic-music-therapy%3A-The-beneficial-effects-of-Altenmüller-Schlaug/a46c80675c89b3568ffc56650515f6bcfd21f5c8

 

L’étude montre que la musique facilite la neurohabilitation. Ils etudient la stimulation auditive rythmique, la therapie melodique pour montrer comment ils agissent sur le cerveau. 

 

« Music-based interventions in neurological rehabilitation » dirigé par Alksi J Sihvonen

https://www.semanticscholar.org/paper/Music-based-interventions-in-neurological-Sihvonen-Särkämö/e2a7ac66adb1f8d5fab26a534a492391ff60da93

L’étude montre que pour la maladie de Parkinson et l’epilepsie, la méthode est efficace. Les interventions musicales peuvent affecter diverses fonctions telles que la motricité, la parole ou les capacités cognitives et sont donc adaptés à une large diversité de troubles. 

 

Rythme et musique agissent sur la plasticité de nombreuses zones cérébrales:

  • Des chercheurs ont démontré que le traitement et la production de musique sont distribués dans tout le cortex, le sous-cortex et le cervelet (Peretz et Zatorre, 2005). Les zones engagées avec la perception de la musique et la production ne sont pas uniquement les réseaux liés à la musique; ils se chevauchent avec réseaux non musicaux (Thaut, 2005, Patel, 2011).

  • Bengtsson et al. (2009) ont démontré que le rythme auditif active les zones motrices du cerveau, y compris le cortex pré-moteur, les zones motrices supplémentaires, la zone motrice pré-supplémentaire et le cervelet latéral

  • Les résultats de recherches en neuroscience musicale ont conduit au développement de techniques de thérapie musicale neurologique qui conduisent à la plasticité corticale permettant des progrès en rééducation. En effet, de nombreux travaux ont démontré un lien entre le rythme et la fonction motrice. Le rythme auditif a ainsi été utilisé comme un traitement efficace dans la rééducation motrice (Thaut, 2005). Deux facteurs contribuent au succès du rythme auditif en rééducation (1) la synchronisation rythmique et (2) ce repérage rythmique utilisé systématiquement peut faciliter la neuroplasticité.

L'écoute de séquences rythmiques engage les zones corticales du mouvement, même en l'absence de mouvement ou de planification du mouvement. 

La synchronisation entre le rythme auditif et le mouvement se produit à un niveau inconscient (Kenyon et Thaut, 2000, Tecchio et al., 2000) et fonctionne également chez les patients ayant des dommages au cervelet (Molinari et al., 2005), suggérant que la distribution du traitement de rythme dans le cerveau permettent de fonctionner malgré des dommages ou un fonctionnement atypique du cervelet, tel que pour l'autisme

Des remarques ou commentaires ?

Ce travail repose sur une approche collaborative de mise en commun de recherches et de l'expérience des familles.

Si vous avez des remarques, des suggestions de modifications ou corrections ou des précisions à apporter merci de nous en faire part par email à contact@leneurogroupe.org

Contactez-nous

Le Neuro Groupe

6 bd du Général Leclerc

92110 Clichy

Ecole Walt

2 rue Dranem

75011 Paris

Pour être tenu au courant par email