Stimulation électrique transcrânienne 

Présentation générale

La TDCS (Stimulation électrique Transcrânienne, de l’anglais Transcranial direct current stimulation) est une technique non invasive de stimulation cérébrale basée sur l’utilisation d’un faible champ électrique induit par l’intermédiaire de deux électrodes pour modifier l’excitabilité du cerveau.

Principaux objectifs de la méthode
  • Traiter certains troubles neuronaux liés à des anomalies d’activité cérébrale

  • Optimiser l’activité cérébrale en normalisant les fréquences cérébrales

  • Stimuler la plasticité cérébrale (notamment chez l’adulte), pour renforcer l’efficacité de séances basées sur d’autres méthodes, accélérer l’intégration d’un apprentissage

  • Renforcer l’activité de certains circuits neuronaux

Spécificités de la méthode

Un casque est placé sur le cuir chevelu. Un faible courant électrique passe à travers ces électrodes. Celui-ci est indolore, mais peut provoquer des petits picotements ou démangeaisons. La méthode peut être exercée en clinique, même si peu de praticiens l’exercent en France.

 

L’action de cette méthode sont souvent de courte durée, mais l’idée est de stimuler le cerveau afin d’augmenter la plasticité cérébrale pour améliorer le potentiel d’apprentissage dans les heures qui suivent, augmentant ainsi l’efficacité d’autres méthodes plus traditionnelles comme une séance de kinésithérapie.

 

Des séances de 20/30min sont réparties plusieurs jours par semaine, sur plusieurs semaines.    

Il existe désormais des casques grand-public tels que Halo Neuro qui ciblent le cortex moteur et permettent de stimuler la plasticité cérébrale avant un entraînement, par exemple pour des sportifs, des musiciens...

A qui s’adresse la méthode ?

Utilisé pour augmenter la plasticité cérébrale chez des patients ayant des troubles moteurs, paralysie cérébrale, hémiplégie et chez les patients souffrant d’Alzheimer, dépression, schizophrénie, troubles de la mémoire, aphasie, acouphènes, troubles du langage, douleurs chroniques.

 

Contre-indications :

  • patients sujets à des épilepsies ;

  • patients ayant connu de forts traumatismes crâniens ;

  • port d’un stimulateur cardiaque, d’un défibrillateur cardiaque, toutes sortes de prothèses métalliques.

Ce qu’en disent les parents

« Après trois jours, les symptômes sont revenus. Je l’utilise encore. Cela fait un mois. »

« Pour moi, l’anxiété mène au stress, qui se transforme en dépression. Le TDCS réduit vraiment mes idées noires. »

« Les symptômes sont revenus après une semaine sans utilisation. »

https://www.facebook.com/groups/103336379799766/

Références scientifiques

The sertraline versus electrical current therapy for treating depression clinical study (select‐tDCS): results of the crossover and follow‐up phases

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1002/da.22079

« Les protocoles de poursuite du traitement par tDCS devraient être optimisés de manière à prévenir les rechutes chez les patients qui répondent au traitement par tDCS, en particulier chez les patients présentant une dépression résistante au traitement de base. »

 

Shaping the Optimal Repetition Interval for Cathodal Transcranial Direct Current Stimulation (tDCS)

https://www.physiology.org/doi/full/10.1152/jn.00924.2009

Les résultats de cette étude fournissent les premières preuves neurophysiologiques que 1) le fractionnement du tDCS cathodique convient pour prolonger ses effets neuroplastiques inhibiteurs et 2) le moment précis des intervalles de répétition est important pour optimiser les effets cumulatifs. Le tDCS est de plus en plus utilisé à des fins thérapeutiques, avec des résultats initiaux prometteurs dans le traitement de la douleur, la réhabilitation motrice après un AVC et la thérapie de l'épilepsie, notamment (Fregni et coll. 2005, 2006a,b,c, Hummel et coll. 2005)

Des remarques ou commentaires ?

Ce travail repose sur une approche collaborative de mise en commun de recherches et de l'expérience des familles.

Si vous avez des remarques, des suggestions de modifications ou corrections ou des précisions à apporter merci de nous en faire part par email à contact@leneurogroupe.org

Contactez-nous

Le Neuro Groupe

6 bd du Général Leclerc

92110 Clichy

Ecole Walt

2 rue Dranem

75011 Paris

Pour être tenu au courant par email